Les informations sur l'embolie pulmonaire peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

(49 votes, moyenne 3.82 sur 5)
EMBOLIE PULMONAIRE - Définition, Traitement, Symptômes, Causes, Foudroyante, Grave, ECG, Asymptomatique, Héréditaire. Informations, Tabac, Héparine, Origine, Post Partum, Risques. Diagnostic, Médicaments, Prévention, témoignages, conseils. FORUM3.82 sur 50 basé sur 49 votants.


Embolie pulmonaire

Traitement, Foudroyante, Grave, ECG, Asymptomatique, Héréditaire
Informations, Tabac, Héparine, Origine, Post Partum, Risques

 

 

Définition d'une embolie pulmonaire

Une embolie pulmonaire est une obstruction d'une ou de plusieurs artères dans les poumons.

Dans la plupart des cas, l'embolie pulmonaire est causée par des caillots sanguins qui se rendent dans les poumons, provenant d'une autre partie de votre corps : le plus souvent les jambes.

Une embolie pulmonaire peut ainsi être définie comme une complication d'une thrombose veineuse profonde (TVP), qui est une coagulation du sang et une formation d'un caillot dans les veines les plus éloignées de la surface du corps.

L'embolie pulmonaire peut survenir chez des personnes en bonne santé. Les signes et les symptômes incluent un essoufflement soudain et inexpliqué, une forte douleur thoracique et une toux qui peut faire apparaître des expectorations de sang.

Une embolie pulmonaire est extrêmement dangereuse pour la santé et peut être traitée avec la prise rapide et immédiate de médicaments anti-coagulants afin de réduire considérablement le risque de mort. Mais la meilleure anticipation pour éviter une embolie pulmonaire reste de prendre les mesures adéquates afin de prévenir la formation de caillots sanguins, dans les jambes principalement.

Symptômes d'une embolie pulmonaire

Les symptômes d'une embolie pulmonaire peuvent considérablement varier, en fonction de l'implication de l'embolie pulmonaire au niveau des poumons, de la taille du caillot, de l'état de santé général du patient, de la présence ou de l'absence de maladie pulmonaire sous-jacente ainsi que de la présence ou de l'absence d'une maladie cardiaque.

Les signes et les symptômes d'une embolie pulmonaire sont :

  • Un essoufflement : Ce symptôme apparaît généralement subitement, que vous soyez actif ou au repos
  • Une douleur à la poitrine : La sensation est souvent considérée comme celle d'une crise cardiaque. La douleur peut s'aggraver lorsque vous respirez profondément, vous toussez, mangez ou vous vous courbez. La douleur tend à s'aggraver avec l'effort.
  • De la toux : La toux peut produire des expectorations sanglantes (avec du sang)

D'autres signes et symptômes qui peuvent survenir lors d'une embolie pulmonaire tels que :

  • Une respiration sifflante
  • Un gonflement des jambes, généralement dans une seule jambe
  • Une peau moite et bleuâtre
  • Une transpiration excessive
  • Un rythme cardiaque rapide ou irrégulier
  • Un pouls faible
  • Des étourdissements voire des évanouissements

L'embolie pulmonaire peut mettre la vie en danger. Consultez immédiatement un médecin si vous ressentez un essoufflement inexpliqué, une douleur thoracique ou une toux qui produit des expectorations tachées de sang.

 

Causes d'une embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire survient lorsqu'un caillot de sang (dans la plupart des cas) vient se coincer dans une artère des poumons. Les caillots sont le plus souvent provoqués par une coagulation du sang dans les veines profondes des jambes du patient.

D'autres causes peuvent également être à l'origine d'une embolie pulmonaire, telles que :

  • La moelle d'un os cassé
  • Une partie d'une tumeur
  • Des bulles d'air
  • Etc.

Gardons toutefois en mémoire qu'une embolie pulmonaire survient presque toujours en association avec une thrombose veineuse profonde.

Facteurs de risque d'une embolie pulmonaire

Certains facteurs ou situations peuvent augmenter les risques d'embolie pulmonaire, tels que :

Une immobilité prolongée peut provoquer une embolie pulmonaire

Les caillots de sang sont davantage susceptibles de se former dans les jambes pendant les périodes d'inactivité, comme :

  • Le repos au lit : Etre confiné au lit pendant une longue période après une chirurgie, une crise cardiaque, une fracture de la jambe ou toute autre maladie grave rend le patient beaucoup plus vulnérable à la formation de caillots sanguins dans les jambes.
  • Les longs trajets en avion ou en voiture : Assis pendant les voyages en avion ou en voiture lors de longues périodes ralentit la circulation sanguine dans les veines, ce qui contribue à la formation de caillots dans les jambes.

L'âge et l'embolie pulmonaire

Les personnes âgées sont une population plus à risque à développer des caillots de sang. Par exemple :

  • Un dysfonctionnement d'une valve du coeur : Les valves du coeur ont tendance à se dégrader avec l'âge. Quand elles ne travaillent pas correctement, le sang s'accumule et il se forme parfois des caillots.
  • La déshydratation chez les personnes âgées : Les personnes âgées sont les personnes les plus à risque de déshydratation, qui a pour conséquence d'épaissir le sang et d'engendrer la formation de caillots.
  • Etc.

Embolie pulmonaire et antécédents familiaux

Une personne aura davantage de risques de développer un caillot si un membre de sa famille a déjà développé des caillots dans le passé. Des troubles héréditaires de coagulation peuvent être à l'origine de cette formation de caillots et dans l'augmentation du risque d'embolie pulmonaire.

Chirurgie et embolie pulmonaire

La chirurgie est l'une des principales causes des problèmes de développement de caillots sanguins, en particulier dans les opérations chirurgicales de remplacements articulaires de la hanche ou du genou. Le risque augmente avec la durée de l'anesthésie générale.

Style de vie et embolie pulmonaire

Le mode de vie de certaines personnes tend à augmenter le risque de développer des caillots de sang et donc un risque d'embolie pulmonaire.

  • Fumer : L'usage du tabac prédispose certaines personnes à la formation de caillots de sang, surtout lorsqu'il est combiné avec d'autres facteurs de risque.
  • Etre en surpoids : Un excès de poids augmente le risque de caillots de sang, en particulier chez les femmes qui fument ou qui ont une pression artérielle élevée.
  • Oestrogène : L'œstrogène dans les pilules contraceptives peut augmenter les facteurs de coagulation dans le sang, surtout si la personne fume ou est en surpoids.

 

 

Diagnostic d'une embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire peut être difficile à diagnostiquer, surtout chez les personnes qui ont des sous-jacents à une maladie cardiaque ou à une maladie pulmonaire. C'est notamment pour cette raison que des examens complémentaires pourront être prescrits pour déterminer la présence d'une embolie pulmonaire.

  • Une radiographie du thorax

  • Une scintigraphie pulmonaire

    Une scintigraphie pulmonaire permet d'étudier flux d'air et la circulation sanguine dans les poumons.
  • Une angiographie pulmonaire

    Une angiographie pulmonaire permet notamment de mesurer la pression dans le côté droit de votre cœur.
  • Une analyse de sang : D-dimères

    Cette analyse permet de détecter la présence d'une protéine produite lorsqu'un caillot de sang se décompose quelque part dans le corps. Un résultat négatif est un bon indicateur qu'un caillot n'est pas présent.
  • Une échographie

    Une échographie va utiliser des ondes sonores à haute fréquence pour vérifier les caillots sanguins dans les veines des cuisses.
  • Une imagerie par résonance magnétique (IRM)

    L'IRM utilise des ondes radio et un champ magnétique puissant pour produire des images détaillées des structures internes.

Traitement et médicaments pour une embolie pulmonaire

Un traitement rapide ainsi qu'une prise en charge rapide du patient lors d'une embolie pulmonaire sont essentiels pour prévenir des complications graves ou la mort.

Médicaments pour l'embolie pulmonaire

Les médicaments permettant de traiter une embolie pulmonaire sont :

  • Les médicaments anticoagulants : L'héparine et la warfarine empêchent la formation de nouveaux caillots. L'héparine agit rapidement et est généralement administrée par piqure. La warfarine est administrée sous forme de pilule.
  • Des dissolveurs de caillots :  Certains médicaments peuvent dissoudre des caillots rapidement. Mais comme ce genre de médicaments qui détruisent les caillots peuvent également causer des saignements soudains et violents, ils sont généralement réservés lorsque la vie du patient est en danger.

Interventions chirurgicales pour une embolie pulmonaire

Dans certains cas, le médecin pourra recommander une intervention chirurgicale pour traiter une embolie pulmonaire.

  • L'élimination du caillot : Si le patient a un caillot très important dans les poumons et qu'il se trouve en état de choc, le médecin pourra décider d'enfiler un tube mince et flexible (cathéter) dans les vaisseaux sanguins et d'aspirer le caillot.
  • L'utilisation d'un filtre à veine d'un cathéter : Le cathéter peut également être utilisé pour placer un filtre dans la veine principale qui mène de vos jambes vers le côté droit du cœur. Ce filtre capte et arrête les caillots de sang se déplaçant à travers le flux sanguin vers les poumons.
  • La Chirurgie : Si le patient est en état de choc et que les médicaments thrombolytiques ne fonctionnent pas assez rapidement, le médecin pourra tenter une intervention chirurgicale d'urgence. Cela arrive rarement et le but est d'enlever les caillots de sang le plus vite possible.

 

Prévention d'une embolie pulmonaire

Les soins hospitaliers impliquent souvent la prévention de la thrombose veineuse profonde. Il y a aussi des précautions qu'une personne peut prendre d'elle-même afin d'éviter tout risque d'embolie pulmonaire.

Les mesures préventives à l'hôpital contre l'embolie pulmonaire

  • Un traitement anticoagulant, comme une injection d'héparine, est accordée à toute personne à risque de formation de caillots avant et après une opération, ainsi que pour toute personne admise à l'hôpital pour une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, les complications d'un cancer ou des brûlures.
  • Le port de bas de contention permet de serrer les jambes en aidant les veines et les muscles des jambes à laisser circuler le sang plus facilement. Les bas de contention offrent un moyen sûr, simple et peu onéreux pour empêcher le sang de stagner après un acte chirurgical.
  • L'utilisation de la compression pneumatique est un traitement qui utilise un gonflement automatique pour masser et presser les veines des jambes et ainsi améliorer la circulation du sang.
  • L'activité physique, immédiatement après (du moins, dès que possible) une chirurgie peut aider à prévenir tout risque d'embolie pulmonaire et permet également d'accélérer la récupération globale du patient.

Les mesures préventives lors d'un voyage contre l'embolie pulmonaire

  • Faire une promenade ou se déplacer dans la cabine d'un avion une fois par heure au minimum, permet de limiter le risque d'embolie pulmonaire. En voiture, il convient de s'arrêter toutes les heures et de marcher autour de la voiture.
  • Faire des exercices pendant que vous êtes assis, comme des flexions, étendre les jambes, faire tourner les chevilles ou appuyer vos pieds contre le siège devant vous, permet de limiter le risque de développer une embolie pulmonaire.
  • Porter des bas de contention. La pression qu'exerce les bas de contention sur les jambes permet d'éviter l'accumulation du sang dans les veines profondes.
  • Administrer une dose d'héparine, si cela est recommandé par votre médecin, notamment si vous avez des antécédents de thrombose veineuse profonde (TVP).
  • Boire beaucoup de liquides, car l'eau est le meilleur liquide pour prévenir la déshydratation, qui peut elle-même contribuer à la formation de caillots sanguins.
  • Éviter l'alcool et la caféine

 

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant une embolie pulmonaire.

 

Forum, Conseils et Témoignages

Nous vous proposons de laisser vos commentaires ci-dessous.

Cette page vous a interessé ? Vous pouvez la partager grâce aux boutons ci-dessous.

 

Commentaires  

 
0 #21 tiercelin 21-03-2014 14:28
pour ma part j ai fait une embolie pulmonaire il y a de cela 1 an maintenant sans aucun signes avant coureur j ai un nodule au poumon et de ce fait je fais des scanners reguliers pour verifier si il ne bouge pas et voila que lors d un de ces controles je me suis retrouvee hospitalisee en urgence la cause on ne la connait pas et a l heure d aujourd hui recontrole et la manque de ventilation du poumon droit j aimerais comprendre je suis non fumeuse d ou vient ce probleme merci d avance si l on peut me donner une reponse j ai presque 60ans et ca me perturbe beaucoup
Citer
 
 
+2 #20 cavillot christelle 13-02-2014 12:34
J'ai 29 ans et il y a un an j'ai fait une ambolie pulmonaire ca s'est passé très vite j'ai ressentis une grosse douleur ds ma jambe droite difficile à marché pendant 3 semaines ensuite la douleur a disparue. ms j'aio ressenti d'autres douleurs au niveau clavicule poumons et cotes j'étais tj éssouflés et pleurrai de douleur. j'ai été hospitalisée en urgence et la les médecins ont diagnostiqués l'ambolie. j'ai fait une double flébites provoquée par la pillule contraceptive le tabac et le fait que je boss comme secrétaire. A l'heure d'aujourdh'ui je suis sous sintron un anti cohagulant et ce tte ma vie.Cette Maladie a marquée ma vie à jamais.
Citer
 
 
0 #19 rachel nlandu 11-01-2014 20:57
JE VEUX SAVOIR SI REELLEMENT TOUTE PERSONNE SOUFFRANT D'EMBOLIE PULMONAIRE DOIT FAIRE UNE HEMOPTISIE?
Citer
 
 
0 #18 colleu manuelle 27-06-2013 08:34
:sad:
Citer
 
 
-4 #17 Patrick 26-05-2013 13:18
Citation en provenance du commentaire précédent de Sonatine:
Si l'on a mal à la poitrine, que l'on crache des caillots de sang et que ça va beaucoup mieux, faut-il quand-même aller voir un médecin ou il n'y a plus rien à craindre?

Vaut mieux voir le notaire d'abord puis le médecin ! si ça a commencé, ça va pas se régler tout seul :oops: la cause du pbm vient des reins et il faut voir un bon acuponcteur. Bonne chance
Citer
 
 
0 #16 Patrick 26-05-2013 13:15
Citation en provenance du commentaire précédent de shanna:
03/03/13... à 8h30 mon papa aller rejoindre les anges date et heure a laquelle il nous a quitter il et décédé d'une embolie pulmonaire foudroyante juste une chose bisard ses qu'il se vider et il a consulter un docteur (qui n'était pas son medecin traiant). M on pere lui explique kil cracher du sang kil etai en rétention kil se vider et kil a subi une intervention chirurgicale et ce connard ne la pas osculter sachant en plus kil faisai de l'hyper tension il ne lui ap a pri sa tention ni palper le ventre il avai plus de troi litre d'urine dans la vessie (une vessi peu contenir qu'un litre et demi)... En gros que faire avec se charlatant je dois le poursuivre? JE NE SAI PA QUOI FAIRE

95% d'entre eux se prennent pour des demi-dieux alors qu'ils ne sont qu'igno-rance et incompétence institutionnali sées, protégés par des lois scélérates il faut dénoncer sans cesse leur machiavélisme je suis hors système, j ai d autres moyens pour lutter fo reflechir
Citer
 
 
+1 #15 shanna 21-04-2013 00:27
03/03/13... à 8h30 mon papa aller rejoindre les anges date et heure a laquelle il nous a quitter il et décédé d'une embolie pulmonaire foudroyante juste une chose bisard ses qu'il se vider et il a consulter un docteur (qui n'était pas son medecin traiant). M on pere lui explique kil cracher du sang kil etai en rétention kil se vider et kil a subi une intervention chirurgicale et ce connard ne la pas osculter sachant en plus kil faisai de l'hyper tension il ne lui ap a pri sa tention ni palper le ventre il avai plus de troi litre d'urine dans la vessie (une vessi peu contenir qu'un litre et demi)... En gros que faire avec se charlatant je dois le poursuivre? JE NE SAI PA QUOI FAIRE
Citer
 
 
+21 #14 Judas12 25-03-2013 14:17
Comment sauve-t-on une personne qui est en train de faire une embolie pulmonaire?
Citer
 
 
+4 #13 Adrienne Pisc 20-03-2013 15:02
Parfois en respirant j'ai la sensation d'avoir des bulles d'air bloquées au niveau des poumons et ça fait un mal de chien en expirant!Ai-je une prédisposition à une embolie pulmonaire?Merci
Citer
 
 
-5 #12 Louvana 01-03-2013 13:47
Un dysfonctionneme nt de la valve du coeur peut-il atteindre une personne jeune?
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir